Adénofibrome du sein

La grande majorité des lésions qui surviennent dans le sein sont bénignes. Parmi elles, l’adénofibrome (aussi appelé fibroadénome ou fibrome du sein) est le plus répandu et, bien qu’étant observé à tout âge, il concerne très majoritairement les femmes âgées de 15 à 35 ans.

 

Pathologie

fibroadénome
L’adénofibrome est mobile et se caractérise par un aspect lisse, solide, ferme et bien limité, ce qui le rend facilement reconnaissable.

 

Souvent détecté lors d’un examen médical ou d’un auto-examen par palpation, l’exploration radiologique par mammographie et échographie permet de confirmer le diagnostic. Dans certains cas, une microbiopsie est nécessaire pour s’assurer de la nature bénigne de l’adénofibrome.

 

Sa taille peut varier entre 1 cm et 15 cm et il peut se trouver à n’importe quel endroit dans le sein.

 

 

Epidémiologie

 

L’adénofibrome du sein est la pathologie bénigne du sein la plus fréquente(1). Ainsi, il est estimé que 10% des femmes auront un adénofibrome au cours de leur vie(2). En France, le nombre d’adénofibromes détectés annuellement est estimé à plusieurs dizaines de milliers. Aux Etats-Unis, ils représentent la moitié des 1,6 millions de biopsies réalisées chaque année(3).

 

 

Traitement

Plusieurs facteurs sont pris en considération dans le choix du mode de prise en charge de l’adénofibrome. Ainsi, l’âge de la patiente, la taille de l’adénofibrome, mais aussi la gêne physique ou psychologique induite par celui-ci sont considérés. Selon ces facteurs, l’adénofibrome pourra soit être traité par excision chirurgicale ou être suivi régulièrement.

 

• Dans le cas de la surveillance régulière, il s’agit de suivre l’évolution de l’adénofibrome. Elle est préconisée si les examens cliniques, radiologiques et échographiques et la biopsie sont concordants, lorsque l’adénofibrome est de petite taille (inférieur à 3cm), qu’il n’est pas gênant, qu’il est détecté chez une femme de moins de 35 ans, et qu’il n’y a pas d’antécédents familiaux de cancer du sein.

 

• Si ces critères ne sont pas remplis, ou si l’adénofibrome augmente de taille, l’adénofibrome pourra être retiré. Ceci requiert d’opérér la patiente (généralement sous anesthésie générale) en pratiquant une incision permettant de retirer l’adénofibrome.

 

Alternative à la chirurgie et à la surveillance, l’échothérapie permet un traitement non-invasif et sans cicatrice des tumeurs bénignes. Réalisée en ambulatoire, la procédure d’échothérapie pour l’adénofibrome se fait sous anesthésie locale et permet une récupération immédiate après l’intervention.

 

Pour en savoir plus sur l’adénofibrome du sein et l’échothérapie, visitez le portail www. echotherapie.com

 

(1). Greenberg R, Skornick Y, Kaplan O. Management of breast fibroadenomas. J Gen Intern Med 1998;13(9):640-5.
(2). Merih Guray Aysegul A. Sahin Benign Breast Diseases: Classification, Diagnosis, and Management.The Oncologist, 11: 435-449. 2006.
(3). Grady D. Study of breast biopsies finds surgery used too extensively. February 18, 2011.

 


 

Print Friendly